Convention collective nationale de l’industrie pharmaceutique du 6 avril 1956

IDCC : 176

Brochure n° : 3104

L’article de cette convention collective a été modifié :

Accord du 9 juillet 2015 relatif au régime de prévoyance des salariés Article 14 : Couverture en cas de décès du salarié

Accord du 9 juillet 2015 relatif au régime de prévoyance des salariés Article 14 : Couverture en cas de décès du salarié

Versions de l’article

2 – Version en vigueur non étendue de l’article au 01/01/2017

L’assurance décès garantit, en cas de décès de l’assuré (salarié ou ancien salarié en état d’incapacité ou invalidité), dans les conditions prévues au contrat d’assurance, selon l’option choisie par l’assuré :
– soit le versement d’un capital (option n° 1 ci-après) ;
– soit le versement d’un capital et d’une rente éducation aux enfants de l’assuré (option n° 2 ci-après) ;
– soit le versement d’un capital et d’une rente temporaire de conjoint (option n° 3 ci-après) ;
L’option n° 1 s’appliquera si lors de son décès ou de son invalidité absolue et définitive l’assuré :
– n’a pas choisi d’option ;
– ou a choisi l’option n° 2 et n’a pas d’enfant à charge éligible ;
– ou a choisi l’option n° 3 et n’a pas de conjoint éligible.
Le choix de l’option peut être modifié à tout moment par l’assuré. La demande doit en être faite par lettre transmise aux organismes assureurs ou au gestionnaire mandaté pour application au premier jour du mois suivant la réception de la lettre. Les organismes assureurs retiennent la dernière option de l’assuré en leur possession à la date du sinistre. Conformément à l’article 8 du présent accord, l’entreprise rappellera aux salariés la possibilité qu’ils ont de modifier le bénéficiaire de l’assurance décès et/ou l’option.
Le capital décès est versé au bénéficiaire désigné par l’assuré ou, à défaut de désignation d’un bénéficiaire, à son conjoint non séparé judiciairement, à défaut à son partenaire de Pacs, à défaut à ses enfants, à défaut à son père et à sa mère, à défaut à ses héritiers.
Toutefois, lorsque le montant du capital décès est déterminé en tenant compte des enfants à charge et des ascendants à charge, la majoration du capital correspondante ne profite qu’aux enfants et aux ascendants pris en considération pour le calcul de cette majoration selon les modalités prévues au contrat d’assurance.
En cas d’invalidité absolue et définitive de l’assuré, attestée par son classement parmi les invalides du 3e groupe de la sécurité sociale avec assistance d’une tierce personne, dans les conditions prévues au contrat d’assurance :
– le capital décès prévu par l’option choisie est versé à l’intéressé par anticipation ;
– s’il a choisi l’option n° 2, la rente éducation est versée aux enfants ;
– s’il a choisi l’option n° 3, la rente temporaire de conjoint est versée au conjoint. Toutefois, la rente s’interrompt dès lors que le bénéficiaire perd la qualité de conjoint telle que prévue ci-dessous et au plus tard selon les modalités définies au c ci-après.
Le décès postérieur de l’assuré n’ouvre pas de nouveaux droits au titre de la couverture décès.
En cas d’accident du travail ou de maladie professionnelle, l’incapacité permanente à 100 % avec majoration pour assistance d’une tierce personne reconnue par la sécurité sociale est assimilée à la 3e catégorie de l’invalidité du régime général de la sécurité sociale.
La garantie décès est maintenue pendant les périodes d’arrêt de travail pour maladie ou accident ou pour invalidité ayant débuté avant le terme du contrat de travail. Cette garantie prend fin à la date de liquidation de la pension vieillesse de la sécurité sociale.
a) Option n° 1 : capital décès
Le capital versé en cas de décès, exprimé en pourcentage de la base des garanties définies à l’article 13.2.2 du présent accord, est déterminé comme suit :

Situation de famille de L’assuré décès toutes causes TA – TB – TC
Célibataires, veufs, divorcés sans personne à charge 170 %
Mariés, partenaires de Pacs sans personne à charge (*) 220 %
Célibataires, veufs, divorcés, mariés, partenaires de Pacs ayant une personne à charge (*) 310 %
Majoration par personne à charge supplémentaire (*) 90 %
(*) La notion de personnes à charge est définie ci-après au paragraphe d du présent article.

b) Option n° 2 : capital décès et rente éducation
Le capital et la rente éducation versés en cas de décès, exprimés en pourcentage de la base des garanties définies à l’article 13.2.2 du présent accord, limitée à la tranche B pour la rente éducation, sont déterminés comme suit :
– capital décès : 170 % TA – TB – TC ;
– rente éducation.
Chaque enfant à charge tel que défini ci-après perçoit une rente dont le montant est indiqué ci-après :
– jusqu’au 11e anniversaire : 12 % TA – TB ;
– du 11e au 18e anniversaire : 16 % TA – TB ;
– du 18e au 27e anniversaire : 19 % TA -TB ;
– sans limite d’âge pour les enfants reconnus handicapés avant leur 27e anniversaire : 19 % TA – TB.
La rente éducation est doublée si l’enfant est orphelin de père et de mère.
En tout état de cause, le total des rentes éducation versées annuellement aux enfants de l’assuré ne peut dépasser la base des garanties, définie à l’article 13.2.2 du présent accord, du salarié décédé.
Les prestations servies sont en principe revalorisées au 1er avril de chaque année dans la limite des montants provisionnés et des disponibilités du fonds de revalorisation visé à l’article 7.3 du présent accord sur décision du comité paritaire de gestion, la première revalorisation intervenant au plus tôt 6 mois à partir de la date du décès, dans les conditions fixées au contrat d’assurance.
c) Option n° 3 : capital décès et rente temporaire de conjoint
Le capital et la rente de conjoint versés en cas de décès, exprimés en pourcentage de la base des garanties définies à l’article 13.2.2 du présent accord, limitée à la tranche B pour la rente de conjoint, sont déterminés comme suit :
– capital décès : 170 % TA – TB – TC ;
– rente temporaire de conjoint.
Le conjoint au sens du d ci-après perçoit une rente de 12 % TA -TB. La rente prend fin à la date à laquelle le bénéficiaire perçoit une pension de retraite au titre d’un régime obligatoire d’assurance vieillesse et au plus tard lorsqu’il atteint l’âge légal de la retraite visé à l’article L. 161-17-2 du code de la sécurité sociale.
Les prestations servies sont en principe revalorisées au 1er avril de chaque année dans la limite des montants provisionnés et des disponibilités du fonds de revalorisation visé à l’article 7 du présent accord sur décision du comité paritaire de gestion, la première revalorisation intervenant au plus tôt 6 mois à partir de la date du décès, dans les conditions fixées au contrat d’assurance.
d) Notion d’enfants, de personnes à charge et de conjoint
Les enfants à charge susceptibles de percevoir la rente éducation précitée, sont les enfants (et enfants adoptés) du salarié :

– de moins de 18 ans ;

– de 18 à 27 ans s’ils remplissent l’une des conditions suivantes :

– être affiliés au régime de sécurité sociale des étudiants ;

– suivre des études secondaires ou supérieures, ou une formation en alternance ;

– quel que soit leur âge, s’ils sont reconnus handicapés avant leur 27e anniversaire ; les enfants reconnus handicapés sont les enfants titulaires d’une carte d’invalidité d’un taux supérieur à 80 % ou dont l’état nécessite l’assistance d’une tierce personne.

Les personnes à charge ouvrant droit à une majoration du capital décès sont :

– les enfants remplissant les conditions ci-dessus ;

– les ascendants directs de l’assuré et de son conjoint ou partenaire de Pacs, titulaires de la carte d’invalidité d’un taux supérieur à 80 %, à condition que l’invalide vive sous le toit de l’assuré.

Le conjoint susceptible de percevoir la rente précitée est le conjoint marié non séparé judiciairement ou pacsé.


1 – Version en vigueur étendue de l’article du 01/01/2015 au 01/01/2017

L’assurance décès garantit, en cas de décès de l’assuré (salarié ou ancien salarié en état d’incapacité ou invalidité), dans les conditions prévues au contrat d’assurance, selon l’option choisie par l’assuré :
– soit le versement d’un capital (option n° 1 ci-après) ;
– soit le versement d’un capital et d’une rente éducation aux enfants de l’assuré (option n° 2 ci-après) ;
– soit le versement d’un capital et d’une rente temporaire de conjoint (option n° 3 ci-après) ;
L’option n° 1 s’appliquera si lors de son décès ou de son invalidité absolue et définitive l’assuré :
– n’a pas choisi d’option ;
– ou a choisi l’option n° 2 et n’a pas d’enfant à charge éligible ;
– ou a choisi l’option n° 3 et n’a pas de conjoint éligible.
Le choix de l’option peut être modifié à tout moment par l’assuré. La demande doit en être faite par lettre transmise aux organismes assureurs ou au gestionnaire mandaté pour application au premier jour du mois suivant la réception de la lettre. Les organismes assureurs retiennent la dernière option de l’assuré en leur possession à la date du sinistre. Conformément à l’article 8 du présent accord, l’entreprise rappellera aux salariés la possibilité qu’ils ont de modifier le bénéficiaire de l’assurance décès et/ou l’option.
Le capital décès est versé au bénéficiaire désigné par l’assuré ou, à défaut de désignation d’un bénéficiaire, à son conjoint non séparé judiciairement, à défaut à son partenaire de Pacs, à défaut à ses enfants, à défaut à son père et à sa mère, à défaut à ses héritiers.
Toutefois, lorsque le montant du capital décès est déterminé en tenant compte des enfants à charge et des ascendants à charge, la majoration du capital correspondante ne profite qu’aux enfants et aux ascendants pris en considération pour le calcul de cette majoration selon les modalités prévues au contrat d’assurance.
En cas d’invalidité absolue et définitive de l’assuré, attestée par son classement parmi les invalides du 3e groupe de la sécurité sociale avec assistance d’une tierce personne, dans les conditions prévues au contrat d’assurance :
– le capital décès prévu par l’option choisie est versé à l’intéressé par anticipation ;
– s’il a choisi l’option n° 2, la rente éducation est versée aux enfants ;
– s’il a choisi l’option n° 3, la rente temporaire de conjoint est versée au conjoint. Toutefois, la rente s’interrompt dès lors que le bénéficiaire perd la qualité de conjoint telle que prévue ci-dessous et au plus tard selon les modalités définies au c ci-après.
Le décès postérieur de l’assuré n’ouvre pas de nouveaux droits au titre de la couverture décès.
En cas d’accident du travail ou de maladie professionnelle, l’incapacité permanente à 100 % avec majoration pour assistance d’une tierce personne reconnue par la sécurité sociale est assimilée à la 3e catégorie de l’invalidité du régime général de la sécurité sociale.
La garantie décès est maintenue pendant les périodes d’arrêt de travail pour maladie ou accident ou pour invalidité ayant débuté avant le terme du contrat de travail. Cette garantie prend fin à la date de liquidation de la pension vieillesse de la sécurité sociale.
a) Option n° 1 : capital décès
Le capital versé en cas de décès, exprimé en pourcentage de la base des garanties définies à l’article 13.2.2 du présent accord, est déterminé comme suit :

Situation de famille de L’assuré décès toutes causes TA – TB – TC
Célibataires, veufs, divorcés sans personne à charge 170 %
Mariés, partenaires de Pacs sans personne à charge (*) 220 %
Célibataires, veufs, divorcés, mariés, partenaires de Pacs ayant une personne à charge (*) 310 %
Majoration par personne à charge supplémentaire (*) 90 %
(*) La notion de personnes à charge est définie ci-après au paragraphe d du présent article.

b) Option n° 2 : capital décès et rente éducation
Le capital et la rente éducation versés en cas de décès, exprimés en pourcentage de la base des garanties définies à l’article 13.2.2 du présent accord, limitée à la tranche B pour la rente éducation, sont déterminés comme suit :
– capital décès : 170 % TA – TB – TC ;
– rente éducation.
Chaque enfant à charge tel que défini ci-après perçoit une rente dont le montant est indiqué ci-après :
– jusqu’au 11e anniversaire : 12 % TA – TB ;
– du 11e au 18e anniversaire : 16 % TA – TB ;
– du 18e au 27e anniversaire : 19 % TA -TB ;
– sans limite d’âge pour les enfants reconnus handicapés avant leur 27e anniversaire : 19 % TA – TB.
La rente éducation est doublée si l’enfant est orphelin de père et de mère.
En tout état de cause, le total des rentes éducation versées annuellement aux enfants de l’assuré ne peut dépasser la base des garanties, définie à l’article 13.2.2 du présent accord, du salarié décédé.
Les prestations servies sont en principe revalorisées au 1er avril de chaque année dans la limite des montants provisionnés et des disponibilités du fonds de revalorisation visé à l’article 7.3 du présent accord sur décision du comité paritaire de gestion, la première revalorisation intervenant au plus tôt 6 mois à partir de la date du décès, dans les conditions fixées au contrat d’assurance.
c) Option n° 3 : capital décès et rente temporaire de conjoint
Le capital et la rente de conjoint versés en cas de décès, exprimés en pourcentage de la base des garanties définies à l’article 13.2.2 du présent accord, limitée à la tranche B pour la rente de conjoint, sont déterminés comme suit :
– capital décès : 170 % TA – TB – TC ;
– rente temporaire de conjoint.
Le conjoint au sens du d ci-après perçoit une rente de 12 % TA -TB. La rente prend fin à la date à laquelle le bénéficiaire perçoit une pension de retraite au titre d’un régime obligatoire d’assurance vieillesse et au plus tard lorsqu’il atteint l’âge légal de la retraite visé à l’article L. 161-17-2 du code de la sécurité sociale.
Les prestations servies sont en principe revalorisées au 1er avril de chaque année dans la limite des montants provisionnés et des disponibilités du fonds de revalorisation visé à l’article 7 du présent accord sur décision du comité paritaire de gestion, la première revalorisation intervenant au plus tôt 6 mois à partir de la date du décès, dans les conditions fixées au contrat d’assurance.
d) Notion d’enfants, de personnes à charge et de conjoint
Les enfants à charge susceptibles de percevoir la rente éducation précitée sont les enfants (et enfants adoptés) du salarié :
– de moins de 18 ans ;
– de 18 à 27 ans poursuivant leurs études et, s’ils ont l’âge requis, régulièrement inscrits au régime de la sécurité sociale des étudiants ;
– quel que soit leur âge, s’ils sont reconnus handicapés avant leur 27e anniversaire ; les enfants reconnus handicapés sont les enfants titulaires d’une carte d’invalidité d’un taux supérieur à 80 % ou dont l’état nécessite l’assistance d’une tierce personne.
Les personnes à charge ouvrant droit à une majoration du capital décès sont :
– les enfants remplissant les conditions ci-dessus ;
– les ascendants directs de l’assuré et de son conjoint ou partenaire de Pacs, titulaires de la carte d’invalidité d’un taux supérieur à 80 %, à condition que l’invalide vive sous le toit de l’assuré.
Le conjoint susceptible de percevoir la rente précitée est le conjoint marié non séparé judiciairement ou pacsé.


Pas de commentaire.

Laisser un commentaire.